Culture et évangélisation : la culture un défi pour l’évangélisation

12,00

Contributions des trois auteurs proposées à l’occasion des conférences de carême 2018 à Notre-Dame de Paris ; 4 conférences de Fabrice Hadjadj, une de Valère Novarina et une de Jacques Cazeaux.

Description

Après deux années déjà consacrées au duo « Culture et évangélisation », la troisième année du triptyque a été confiée à Fabrice Hadjadj sous le titre « La culture, un défi pour l’évangélisation ».
Fabrice Hadjadj a assumé quatre conférences : « Pourquoi des conférences de Carême à l’ère de l’intelligence artificielle ?, ou la Bonne Nouvelle du temps » • « Du pain, du vin et des abeilles, ou la Bonne Nouvelle de la terre » • « Et le Verbe s’est fait charpentier, ou la Bonne Nouvelle de nos mains » • « Petite élévation au-dessous de la ceinture, ou la Bonne Nouvelle des sexes » • Valère Novarina, écrivain, dramaturge, peintre et dessinateur a proposé la cinquième : « L’Esprit respire » • Jacques Cazeaux, exégète et écrivain, a conclu avec : « Pilate et sa vérité : le malentendu des cultures ».

Quatrième de couverture :

En France, comme en beaucoup d’autres pays occidentaux, l’annonce de la Bonne nouvelle se réalise dans le contexte d’une sécularisation culturelle et pratique presque généralisée. Ce contexte impose à notre Eglise une réflexion et un discernement spécifiques réellement nouveaux. C’est au coeur de ces interrogations que les conférences de Carême à Notre-Dame de Paris ont été pensées pour les années 2016-2018 afin de proposer un discernement chrétien sur la culture contemporaine et d’éclairer les tâches de l’évangélisation qui nous incombe. Je remercie vivement ces trois conférenciers qui ont bien voulu conclure notre triptyque avec art et pertinence.

La constitution conciliaire Gaudium et spes au n°58 exprimait cette conviction : « Entre le message de salut et la culture, il y a de multiples liens. Car Dieu, en se révélant à son peuple jusqu’à sa pleine manifestation dans son Fils incarné, a parlé selon des types de culture propres à chaque époque ». C’est une bonne nouvelle, c’est une espérance et une joie que nous voulons partager : l’évangélisation reste possible au coeur d’une culture tout à la fois à recevoir, à restaurer, à construire et à transmettre.

Mgr Michel Aupetit. Archevêque de Paris.

Informations complémentaires

Poids 0.185 kg
Dimensions 14 x 21 cm
Support

auteur(s)

Pages