La médaille miraculeuse : les apparitions de la rue du Bac

14,90

Le 19 juillet 1830, la Vierge Marie apparaît à Catherine Labouré, novice au séminaire des Soeurs de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul, et lui enjoint de faire frapper une médaille qui sera source de grâce. D’abord perplexe, le père Aladel, son directeur spirituel, présente la requête à l’évêque. Les premières médailles sont distribuées aux pauvres et aux malades et, tandis qu’une épidémie de choléra se déchaîne à  Paris, les miracles se multiplient.

Feuilleter

Description

Le 19 juillet puis le 27 novembre 1830, au séminaire des Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul, 140 rue du Bac, la jeune novice Catherine Labouré est témoin d’apparitions de la Vierge. Celle-ci enjoint Catherine de faire frapper une petite médaille qui permettra à ceux qui la porteront avec confiance de recevoir « de grandes grâces ». Catherine s’en ouvre à son directeur spirituel, le père Aladel. D’abord perplexe, celui-ci finit par céder et présente la requête à son évêque. Les premières médailles sont distribuées aux pauvres et aux malades et, tandis que se déchaîne à Paris une épidémie de choléra, le succès est foudroyant. Les récits de miracles se multiplient. Mais ce n’est qu’un début… À mesure des tempêtes de l’histoire, de Ratisbonne à Rome en passant par le père Maximilien Kolbe à Auschwitz, la médaille, devenue un symbole d’espérance et de foi en la vie lorsque tout semble perdu, gagne le monde entier… À la mort de Catherine en 1876, on compte déjà plus d’un milliard de médailles en circulation.
Voici la naissance de ce mystère…

Informations complémentaires

Poids 0.540 kg
Dimensions 24 × 32 cm
auteur(s)

,